Articles Tagués ‘Naturalisme’


ave Émile Zola Paris 15ème
Par Vincent Spourdos.
            
 Cimetière de Montmartre. Division 19.
 Par Frantz Jourdain ( en Porphyre rouge)                      Statue détruite en 1941                                          
          bronze par Philippe Solari.                                       Par le gouvernement de Vichy.
                        (Cénotaphe)
                         
   Panthéon ( Crypte )
EMILE, écrivain, romancier,journaliste politique français (1840-1902). Le chef de file du naturalisme, l’un des romanciers français les plus populaires traduits et commentés au monde; plusieurs adaptations cinématographiques et télévisuelles de ses romans. Sa vie, son œuvre font l’objet de nombreuses études historiques. Plus connue pour sa fresque romanesque sous le second empire d’une famille ( Les Rougon-Macquart ) en vingt volumes dont L’assommoir, Nana, Germinal etc… Le monde de la peinture fascine Zola proche des impressionnistes, E.Manet qui lui présente S.Mallarmé, proche aussi de C. Pissarro, A.Renoir, A.Sisley et surtout P.Césanne son ami d’enfance. A 26 ans, il tient les deux chroniques dans le journal L’Événement. A L’Illustration, il donne deux contes qui rencontrent un certain succès. Zola entre au nouvel hebdomadaire républicain, La Tribune où il pratique ses talents de polémiste par l’écriture de fines satires anti-impériales. Il commence à publier des romans dont (Thérèse Raquin 1869), ses romans lui valent l’amitié de plusieurs écrivains tel que Flaubert, Daudet, Maupassant, les frères Goncourt etc… Indigné par l’affaire Dreyfus, Zola publie dans L’Aurore l’article J’accuse. Condamné à un an d’emprisonnement et à 3 000 francs d’amende. Zola meurt intoxiqués le  29 septembre 1902. Ses cendres sont transférées au panthéon en 1908.