Angle Ave Junot, Rue Caulaincourt Paris 18ème
Par Henri Sauvage.
Cimetière Montparnasse. Division 6 Ave de l’Ouest.
Par Jean-René Carrière (son Fils).
EUGENE, ANATOLE dit Eugène Carrière, artiste peintre et lithographe français (1849-1906). Il peint des maternités, La Jeune Mère 1879, L’Enfant 1885 etc… qui lui valent le titre un peu réducteur « Peintre des Maternités » et des portraits, réduisant les couleurs à une sorte de camaïeu fluide de brun d’où les formes essentielles se dégagent par contraste lumineux. Il reçoit des commandes officielles pour des peintures qui ornent l’hôtel de ville de Paris et la Sorbonne. Il est l’ami de Rodin, A. Bourdelle. Il exécute les portraits de Verlaine, Mallarmé, Daudet etc… Il fonde l’Académie Carrière en 1899 où des peintres tel que Matisse et Derain etc… furent ses élèves. Expositions Universelles 1889 et 1900, Salon de la Libre Esthétique, de l’Art Nouveau chez Bing.
Publicités

STEINLEN

Publié: 16 juillet 2012 dans Artiste, Dessinateur, Lithogaphe, Peintre
Tags:

Place Constantin Pecqueur Paris 18ème
Par Pierre Vannier.
Cimetière St-Vincent. Division 14 Ave Saint-Vincent Paris 18ème.
Théophile-Alexandre Steinlen dit, peintre, dessinateur lithographe Suisse naturalisé Français (1859-1923). Il étudie la théologie, puis, il se tourne vers l’art, suivant une formation au dessin d’ornement industriel. En 1881 il vient à Paris, puis, il s’installe à Montmartre, il fait rapidement connaissance du Dr.Willette frère du peintre A. Willette qui l’introduit dans le cercle du Chat Noir R. Salis où il fréquente Toulouse-Lautrec, Aristide Bruant, Vallotton, A. Allais etc… Collabore aux journaux Le Chat Noir, le Mirliton. Il réalise des affiches Trouville-sur-Mer pour Yvette Guilbert, Aristide Bruant etc… Dessins, L’omnibus, Jeune femme au buste découvert, lithographies Tournée du Chat noir, Les deux chats etc…

ANTOINE WATTEAU

Publié: 12 juillet 2012 dans Artiste, Peintre
Tags:

Jardin du Luxembourg Paris 6ème
Par Henri Gauquié.
         Wateau J
Jean, Antoine, peintre français (1684-1721). Il est l’ un des créateurs représentant du mouvement rococo. Inspiré par lacommédia dell’Arte, il aime à représenter le théâtre dans ses tableaux, que ce soit à travers les rideaux lourds ou les thèmes. Ses tableaux les plus célèbres sont unPierrot (anciennement intitulé Gilles) et ses deux Pélerinages à l’île de Cythére , l’ Indifférent 1717 etc... Il meurt dans les bras de Gersaint en 1721, peut-être des suites de la tuberculose, à l’âge de 37 ans. L’Enseigne de Gersaint 1720 dernier chef-d’œuvre de Watteau. L’abbé Haranger a raconté que Watteau était à demi conscient et muet durant ses derniers jours, peignant en l’air des figures imaginaires.

ARTHUR RIMBAUD

Publié: 2 juillet 2012 dans Ecrivain, Poète
Tags:

Place Teilhard de Chardin Paris 4ème
Homme aux semelles devant de Jean Robert dit Ipoustéguy hommage à A. Rimbaud.
JEAN,  NICOLAS, ARTHUR, poète français (1854-1891). Il écrit ses premiers poèmes à l’âge de quinze ans, il se montre excellent élève; collectionnant les prix d’excellence en littérature. Enfant prodige virtuose en vers latins, lauréat du concours académique qui finira en mercanti négrier et trafiquant d’armes, il trouve son maître dans le futur négus Ménélik qui lui prendra ses fusils et le paiera mal, (il n’est pas un poète maudit mais un poète qui maudit la poésie). C’est pourtant vers elle qu’il se tourne pour échapper à la tyrannie maternelle. Plusieurs fugues vers Paris qui se soldent toutes par un échec. De ses passages vers la capitale, une rencontre avec un autre poète Paul Verlaine qui finira par l’inviter à le rejoindre. Une fois à Paris, Rimbaud et Verlaine entame une relation amoureuse conflictuelle et passionnée (scandales, excès). Ils partent à Londres, Bruxelles. L’épisode se termine en drame, il compose Une saison en enfer (1872-1873) terminé en 1874. 1868-1870 premier Poème, 1871 Bateau ivre, 1873-1875 Les Illuminations . Il fera de nombreux voyages dont l’Afrique, il meurt à l’âge de 37 ans à Marseille.

WOLFGANG AMADEUS MOZART

Publié: 15 juin 2012 dans Compositeur, Musicien
Tags:

(Hôtel de Beauvais) Rue François Miron Paris 4ème
Compositeur Autrichien (1756-1791). Il est l’un des plus grands créateurs de l’histoire de la musique. Son génie, très précoce (Mozart composait dés l’âge de six ans), se manifeste dans tous les genres, notamment l’opéra : les Noces de Figaro (1786), Don Giovanni (1787), Cosi fan tutte (1790, la Flûte enchantée (1791)… Ayant porté à son apogée le classicisme musical, il annonçait dans certaines œuvres (symphonies, concertos) le romantisme de Beethoven. Il composa des œuvres sacrées ( Messe du Couronnement 1779, Messe en ut mineur 1782-1783 Requiem en ré mineur 1791)… Mozart a l’oreille absolue.

ROSA BONHEUR

Publié: 26 mai 2012 dans Artiste, Peintre
Tags:

Rue Haüy Paris 15ème
Cimetière Le Père Lachaise. Division 74 Chemin Serré.
MARIE, ROSALIE, BONHEUR, dit Rosa Bonheur, peintre, sculpteur française (1822-1899). Spécialisée dans les représentations animalières. Célèbre en France, en Angleterre et en Amérique (considérée comme l’un des grands peintres animaliers du monde). Rosa réussi à s’imposer à force de talent, elle expose pour la première fois au Salon en 1841. Elle obtient une médaille de 3e classe au salon de 1845 et une médaille d’or au salon de 1848. Labourage nivernais (1849), Foire aux chevaux (1853) Relais de chasse (1887) etc… Rosa Bonheur comme  G.Sand et S.Bernhardt est une figure des débuts du féminisme. Elle fume des Havanes, porte le pantalon pour lequel Rosa doit demander une autorisation à la préfecture. Homosexuelle, Deux femmes ont compté dans sa vie Nathalie Micas et Anna Klumpke peintre toutes les deux.

Square d’Ajaccio Paris 7ème
Par Oscar Roty.
HIPPOLYTE ADOLPHE, philosophe, historien et écrivain essayiste français (1828-1893). Collaborateur de diverses revues, il s’intéressa aux domaines les plus variés: récits de voyage ( Voyage aux Pyrénées, 1855); critique littéraire (Essais de critique et d’histoire, 1858; histoire de la littérature anglaise 1864-1872); philosophie (de l’intelligence, 1870), histoire (origine  de la France contemporaine,1875-1894), esthétique (philosophie de l’art,1882).Il enseigna à l’école des beaux-arts de Paris à partir de 1864.

THOMAS PAINE

Publié: 5 mai 2012 dans Ecrivain, Homme Politique
Tags:

Parc Montsouris Paris 14ème
Par Gutzon Borglum.
Publiciste, écrivain, homme politique américain d’origine anglaise (1737-1809). Émigré aux États-unis en 1774, il prend parti pour les insurgents contre l’Angleterre, publiant en 1776 The common sense (Le sens commun) dont l’ immense succès renforce le parti de l’indépendance. Gagné aux idées de la révolution française. Revenu en Angleterre, il exprime son enthousiasme dans The Rights of Man (Les droits de l’Homme) (1791-1792). Réfugié en France en 1792), il reçoit la citoyenneté française et un siège à la convention. Mais mal vu par les jacobins où il est emprisonné en décembre 1793. Relâche après la terreur, son livre Le Siècle de la raison (The Age of Reason), (1793-1794) connait un certain succès, Paine resta en France jusqu’en 1802. Il retourne aux États-unis où il meurt à l’âge de 72 ans.

Pour en savoir plus…

LUDOVIC TRARIEUX

Publié: 1 mai 2012 dans Avocat, Homme Politique
Tags:

Square Nicolas Ledoux Paris 14ème
Par Jean Boucher.                                                                   bronze détruit en 1942
 
     
 
Homme politique français , avocat à la cour d’appel de Paris (1840-1904), puis ministre de la justice (1895), il milita pour la révision du procès de Dreyfus, les 9 et 10 février 1898, il dépose longuement et fermement en faveur d’Émile Zola, poursuivit en diffamation, à la suite de la publication de « J’accuse» le 13 janvier de la même année. Il fut le fondateur et le premier président de la Ligue des droits de l’homme (1898).
 
 

MICHEL SERVET

Publié: 1 mai 2012 dans Médecin, Théologien
Tags:

Square de l’aspirant  Dunant  Paris  14ème
Par Jean Baffier.
Egalement connu sous le nom de Miguel de Villanueva, médecin et théologien espagnol (1511-1553). Il découvrit la façon dont le sang passe dans les poumons pour s’oxygéner. Mettant en cause, dans ses ouvrages, le dogme de la trinité et la doctrine du péché originel, il échappa à l’inquisition romaine pour se réfugier à Genève, où il fut brûler vif comme hérétique.