Archives de la catégorie ‘Chirurgien’

STEPHANE TARNIER

Publié: 18 octobre 2011 dans Chirurgien, Médecin
Tags:

Av de L’Observatoire Paris 6ème
Son vrai nom Étienne Tarnier chirurgien médecin obstétricien (1828-1897). Il est l’inventeur de plusieurs instruments obstétricaux, dont le forceps de Tarnier. Il recommande à ses disciples de l’époque de mettre en application lors des accouchements les pratiques d’asepsie recommandés par Ignace Philippe Semmelweis et Lister. La majorité de ses travaux en obstétrique sont groupés dans un ouvrage intitulé «Traité de l’art des accouchements »,
Publicités

DOMINIQUE LARREY

Publié: 7 novembre 2010 dans Chirurgien
Tags:,

Rue St Jacques Paris 5ème

Par David D’Angers.

Cimetière Le Père Lachaise. Division 37 chemin Masséna

DOMINIQUE-JEAN, Baron de, chirurgien militaire (1766-1842). Médecin de l’armée du Rhin 1792, il crée des ambulances volantes, professeur à l’École militaire de santé du Val de Grâce. il devint chirurgien en chef de la grande armée qu’il suivit dans toutes ses campagnes jusqu’à Waterloo où il fut blessé. Membre de l’Académie Royale de médecine par ordonnance de Louis XVIII en 1820. En 1829 il est élu membre de l’institut de France à L’Académie des Sciences. Ses restes sont transférés dans la chapelle funéraire des Invalides à Paris en 1992. Extrait du testament de Napoléon (l’Homme le plus vertueux que j’ai connue).

Pour en savoir plus…

GUILLAUME DUPUYTREN

Publié: 6 avril 2010 dans Chirurgien, Médecin
Tags:

Hôpital Hôtel Dieu.
 1 Place du Parvis de Notre-Dame Paris 4ème.
              Par Max Barneaud.
            Dupuytren
Cimetière Le Père Lachaise. Division 38 Ave des Acacias.
Dupuytren
Baron, chirurgien (1777-1835). Attaché à Louis XVIII puis à Charles X. Réputé pour son caractère difficile! qui l’empèche d’avoir des amies. Il rénova l’anatomie pathologique et mit au point les interventions pour les fistules lacrymales, les anus artificiels et la taille de la vessie. Il a laissé son nom à un type de fracture des os de la jambe et à la rétraction de l’aponévrose palmaire, une structure située sous la peau de la paume de la main et des doigts. Cet épaississement s’accompagne d’une rétraction qui limite l’extension des doigts et peut infiltrer la peau. Habituellement, la rétraction des doigts ne s’accompagne d’aucune douleur. A la mort de Bichat en (1802) il dit « Enfin je commence à respirer ».