EMILE VERHAEREN

Publié: 25 janvier 2012 dans Ecrivain, Poète
Tags:
Square A. Lefèvre Rue St Jacques Paris 5ème
Par César Scrouvens.
EMILE, ADOLPHE, GUSTAVE, poète Belge d’expression française (1855-1916). Il fit une grave dépression entre 1887 et 1891, qui fut à l’origine de poèmes profondément pessimistes, les soirs, les débâcles, les flambeaux noirs, etc…Au sortir de cette dépression, il s’employa à dépeindre la vie moderne dans ce qu’ il y a de plus cruelle et de plus vraie les villes industrielles, la technologie, le monde ouvrier, l’exode rural. Les campagnes hallucinées (1893), les villages illusoires, les villes tentaculaires(1895) expriment cet intérêt naissant pour l’idéologie socialiste,également présent dans les forces tumultueuses (1902), etc... lui valut une reconnaissance internationale. Un accident de train brisa prématurément sa carrière littéraire. il mourut accidentellement, sous les roues d’un train qui partait, de la gare de Rouen.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s