GERARD de NERVAL

Publié: 17 avril 2011 dans Ecrivain
Tags:,

Jardin de la Tour St Jacques Paris 4ème

Par Jehan Duseigneur.

Cimetière Le Père Lachaise. Division 49 chemin Casimir Delavigne

GERARD LABRUNIE, écrivain français dit Gérard de.. (1808-1855). Il écrit des nouvelles « filles du feu 1854 ». Mais il se fit connaître par sa traduction de Faust de Goethe 1828. Lié avec tous les grands écrivains du groupe romantique, il mène une vie de bohème et noctambule, où le rêve l’emporte sur la réalité. Cependant il écrit pour le théâtre (Léo Burckart 1839). Il rapporte d’un voyage en Égypte et en Turquie les récits pittoresques  Voyage en Orient 1851, et unit, dans ses recueils en prose des légendes fantastiques au ton de la fantaisie légère les Illuminés 1852 la Bohème Galante 1855. Mais ses sonnets des Chimères et son roman Aurélia 1855 font de lui le double précurseur de l’esthétique baudelairienne. Plusieurs fois repris par la folie il fut trouvé pendu un matin d’hiver dans la rue des Vieilles lanternes à Paris.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s