TRISTAN BERNARD

Publié: 27 novembre 2009 dans Ecrivain
Tags:

Place Tristan BERNARD Paris 17ème

Par Josette  Herbert-Coeffin.

Cimetière de Passy. Division 10

Ecrivain français (1866-1947). La causticité de ses romans (Mémoires d’un jeune homme rangé, 1899), et de pièces (Triple patte, 1905) fit de lui l’incarnation de l’esprit parisien et boulevardier.Il contribue en 1917 par quelques articles aux débuts du Canard enchaîné. Il préside les banquets pour les numéros-anniversaires du journal en 1931 et 1934.  Il a rajouté une strophe aux Stances à Marquise de Pierre Corneille, reprises en chanson par Georges Brassens : « Peut-être que je serai vieille, Répond Marquise, cependant J’ai vingt-six ans, mon vieux Corneille, Et je t’emmerde en attendant. » 

Pour en savoir plus…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s